De la difficulté à poster des posts par temps de chasse

J’ai essayé  la télépathie : nib. La prière : renib, que je fasse appel au diable ou au bon dieu de bon dieu. Les pigeons voyageurs, que je me suis dit. J’aime bien me parler, ça me fait de la compagnie. 
Parce qu’il faut que je vous dise que là où je suis, présentement, c’est pas le Pérou question envoyer quelque chose sur Inter plus ou moins Net. Certes je suis loin de toute vraie civilisation, je veux dire la nôtre, car à plus de 25 km à vol d’oiseau de toute ville digne de ce nom. J’entends par là un patelin où se connecter sur le Oueb est plus facile que de trouver une pissotière déguisée en colonne Morris. Vive le modernisme et vive la confusion entre lanternes et vessies.
Les pigeons voyageurs, j’t’en foutrais ! Des fainéasses ou faignasses, c’est tout comme, habitués au confort depuis qu’ils ont perdu la mémoire des guerres passées.
Bref : j’écris un billet, y’en a qui appellent ça un post, d’autres un article, mais en gros c’est du pareil au même et ni l’un ni l’autre ne présente (ni l’un, ni l’autre, donc il n’y en a qu’un, d’où le singulier) un quelconque intérêt, hormis celui de se demander pourquoi on a tant de noms pour un truc dont l’intérêt est inférieur à celui de la Caisse d’Epargne, de Prévoyance et des Fins de mois difficiles. J’écris mon machin, je chope un pigeon précédemment repéré comme étant le plus performant des messagers ailés, lui prend la patte, celle baguée, et hop, dans le sac mon post ou article, c’est comme vous voulez. Une tape sur le cul, et zou, direction l’aérovolatile le plus proche où une correspondance acheminera mes deux minutes d’effort scribouillard en juste, bonne et  digne place, donc sur l’écran de vos ordinateurs que vous avez payé bien trop cher pour l’usage que vous en faites, chacun son vice.
Et j’attends. Quoi ? vous entends-je glapir. Que vous m’adressassiez  en même temps qu’un accusé de réception vos félicitations pour cet exercice de haute voltige que mes dix doigts exécutent sur un clavier dont l’ergonomie a été pensée par le clone d’un clown bien trop payé pour ses prestations et qui n’a jamais usé de l’extrémité de ses dix doigts pour autre chose que la branlette techno intellectuelle. Viens-y donc mon gars à arracher les patates ou à construire une charpente avec tes vieux os  qu’une vie ô combien douloureuse de manar a usés bien avant l’âge légal de la retraite.
J’ai attendu, par définition plus qu’il ne faut, jusqu’à ce que j’apprenne par le téléphone arabe, le seul qui fonctionne malgré les taches solaires qui foutent le cancer, font dérailler les horloges et retarder les trains d’enfer, que mon pigeon s’était fait occire par un chasseur en mal d’argile. Mais où va-t-on ?
Du coup, je me suis collé deux ailes, un gilet pare-balles, et après m’être servi une légère collation, je me suis envolé pour remettre en mains propres au premier lecteur venu, qui fera suivre, cet article pas loin de surpasser les plus hauts sommets de la littérature.

La suite au prochain numéro, dès que les chasseurs se seront entre-tués, Dieu leur vienne en aide dans cette tâche.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans humour, littérature, médias, télévision, quotidien, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour De la difficulté à poster des posts par temps de chasse

  1. Android Apps dit :

    I like Your Article about De la difficulté à poster des posts par temps de chasse | ECRITS PAS REGARDANTS – un blog de PIERRE C.J. VAISSIERE Perfect just what I was searching for! .

  2. AngèledesAnges dit :

    Un post n’est rien sans son commentaire. Les vrais frères. La famille.
    Alors je m’offre en sacrifice. Et pour quoi dire ? Nib.

  3. Charles Joseph dit :

    Y’a la poste, aussi. Faut pas croire’, mais ça marche encore. Des fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s