Lettres perdues

Elles paraîtront dès qu’on les aura retrouvées.


Le 25 février 2010, la phrase ci-dessus se limitait à  «elles paraîtront».

Le 28 du même mois et de la même année, pris d’une fougue littéraire sans borne, j’ai ajouté «dès qu’on les aura retrouvées». Ce qui m’avait épuisé.

Nous sommes le 10 avril, toujours de la même année. C’est fou comme, parfois, le temps prend son temps.

J’ai retrouvé quelques lettres. Pas toutes, mais pas loin.

Pour savoir où j’en suis, j’ai mis en rouge les lettres utilisées dans la phrase «Elles paraîtront dès qu’on les aura retrouvées».

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T UV W X Y Z

Depuis, j’ai retrouvé les lettres suivantes (en rouge) :

B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

d’où la nouvelle liste

A B C D E F G H I JLN O P Q R S T U V W X Y Z

Me reste donc à retrouver les lettres G H K M W X Y Z.

Pour le G et le K, j’ai une piste. Un voyage en Chine où, m’a-t-on affirmé, pousse un arbre aux nombreuses vertus, dont celles de posséder, après traduction, 2 lettres G et une lettre K.
Mon périple accompli, j’en ferai la narration dans la rubrique Carnets de voyages.

Resteront à dénicher les H M W X Y Z. Ne profiterais-je alors pas de ce voyage en Chine pour en ramener les 4 dernières, largement utilisées dans ce pays, si j’en crois d’éminents sinologues autant que traducteurs.  Si je les déniche et qu’aucun problème douanier ne m’interdit de les ramener, il ne manquera plus à ma collection que H & M. Qui ne me disent pas grand chose, mais qu’il me faudra bien aller chercher un jour ou l’autre, dussè-je aller en Enfer ou arpenter un quelconque immense centre commercial de ces grandes cités où, paraît-il, on trouve de tout.

Pour les ponctuations, je verrai ultérieurement.

.

Et voilà!
Nous sommes le 9 mai 2010. Du moins en ce qui me concerne, car à l’heure où j’écris, il y en a qui ont pris de l’avance.
Je suis bourré de W X Y Z ramenées d’un long périple qui m’a conduit au
Kissgrizpatankça, pays qui jouxte la Chine et entretient avec elle d’excellents rapports culturels, commerciaux et humains. Les étals des marchés locaux regorgent de toutes sortes de lettres, dont celles-ci qui me manquaient, plus d’autres que j’avais déjà en ma possession et encore d’autres dont je n’aurais su quoi faire vu leur allure. Et je ne parle pas de leur prix.

L’H et l’M, c’est à la fin de mon séjour au Yakmoakiconte que je les ai dénichés. La courte guerre civile sans aucune courtoisie qui avait suivi la chute du dictateur avait été la cause d’une erreur de tir sur mon hôtel, et des projectiles avaient brisé le cadre en acajou du miroir de ma chambre. Que j’avais décidé de remplacer, poussé par ma générosité proverbiale: que voulez-vous, on ne se refait pas. Direction la province du Mahagoni, région productrice d’acajou et de noix de cajou, fruit de l’anacardier que des explorateurs du Sudeste brésilien avaient introduit par erreur au Yakmoakiconte après s’être faits arnaquer par un transitaire bidon. Le président Avi et ses sbires s’étant généreusement servis, les somptueuses forêts d’acajou dont je n’aurais jamais entendu parler sans mon professeur de géographie de cinquième (un ex hippie qui avait fait la route, la mer et l’air) n’étaient plus qu’un souvenir lointain qu’une forte hygrométrie rendait brumeux. La région était dévastée, des bandes de pillards éparpillées pillaient tout ce qui était pillable, donc tout, y compris les canes en acajou qu’ils revendaient à leurs propriétaires, la plupart unijambistes car anciens bûcherons.
«Au Mahagoni, lorsqu’un voyageur séduit une fille puis lui fait l’amour en la satisfaisant pleinement, elle lui offre le plus gros et le plus beau miroir qu’elle possède. Un miroir au cadre d’acajou. C’est la tradition, attachée à la croyance que son image sera pour toujours gravée dans le cœur de son amant». Brave prof et brave mémoire.
Chargé d’une quantité impressionnante de miroirs, comme vous pouvez vous en douter, j’avais repris la route. Le plus vilain remplacerait avantageusement celui de l’hôtel.

C’est au sortir de ce territoire exsangue que j’avais trouvé l’H et l’M, mes dernières lettres manquantes. Sur le panneau « MAHAGONI » que ma ponction avait changé en « AAGONI », tout de même plus adapté.


Voilà, voilà, voilà. Plus de lettres perdues!

5 commentaires pour Lettres perdues

  1. Ping : Voyage au TÜPØTEGRATHAI | ECRITS PAS REGARDANTS – un blog de PIERRE C.J. VAISSIERE

  2. Florette dit :

    J’ai une copine qui pratique l’ABC de l’Amour avec un grand A. Elle « collectionne » les amants par initiales et dans l’ordre de l’alphabet. A, B, C, D comme André, Bernard, Christophe, Didier… Pour le U, ça a été difficile ; elle a été obligée de se rendre en Allemagne dénicher un Ulrich. Et ça va se compliquer quand elle arrivera au Z, parce que pour dénicher un Zébulon ou un Zéphyrin, faut chercher dans le 4ème âge !

  3. LN23 Hélène de Troie dit :

    Juste pour expliquer mon nom LN 23. Je me rappelle qu’enfants, on s’amusait avec des lettres pour former des phrases du genre : LNINE. LIAVQ. LIEDCD.
    Pour ceux qui ne connaissent pas : Hélène y est née, elle y a vécu, elle y est décédée.

  4. LN23 Hélène de Troie dit :

    Je suis étudiante en Lettres et je constate que depuis que Pierre Vaissière a écrit ses Lettres Perdues, des tas de bulles de BD se sont vidées : mais où sont donc passés les glups, pif, paf, boum, waouh, plouf, aie, beurk, youpi et autres onomatopées, sans lesquelles le récit est proprement incompréhensible, du moins perd toute sa saveur ? Rendez-nous nos bulles !

  5. Si vous voulais moi j’ai tout un tas de lettre dans un sac à lettre même qu’elles allaient avec un jeux que j’ai perdu c’était un jeu de lettre. Faut dire que j’étais pas factrice mais ces mon marri qui l’était et l’hiver aussi, enfin tous le temps, et que les lettres c’est pas ça qui manqué a la maison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s