Archives par mot-clef : high-tech

Greffe de télé

Je m’ai fait greffer une télé. ça m’évitera de perdre mon temps à la chercher, et puisqu’il faut bien se faire propret, que sinon ça fait des parasites, je me douche les bons jours, ça me fait la poussière sur l’écran. Les bons jours, c’est le week-end. J’ai remplacé la télécommande par un bio-programmateur équipé d’une chiée de bio-contacteurs branchés en réseau, et viré l’ancien boîtier, ce qui me fait gagner une place non négligeable et pas mal de temps que je n’ai plus à passer à le chercher. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans art et culture, écrits libres, humour, littérature, médias, télévision, sciences et technologies | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Publicités et sondages à la télévision

La télé, j’adore. D’abord pour les pubs, tellement rigolotes qu’elles m’obligent à changer mon slip kangourou tous les jours que Dieu fait, sauf le septième, consacré au repos. Ça me coûte la peau des fesses en lessive, mais on n’a rien sans rien, et qu’est-ce que je ne ferais pas pour une bosse de rire. Quant aux sondages… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans art et culture, communication, humour, médias, télévision, médias, télévision | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vanitas vanitatum, et omnia vanitas

Il neige sur le Lac majeur ; il pleut il mouille, c’est la fête à la grenouille ; il y a du vent dans les voiles ; ça borborygme à Yellowstone ; un orage magnétique va souffler sur la Terre et en éteindre les bougies ; l’astéroïde B52 va percuter la planète : ça tectonise sous nos pieds qui n’y entendent rien ; ça trou-du-cul de l’univers, encule les mouches et se bagarre au sujet du sexe des anges ; ça brandit le sabre et le goupillon ; ça arme la bombinette et affûte l’étoile de David Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, philosophie, sciences et technologies, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Une tragédie contemporaine : un disque dur HS

Aujourd’hui, et si par chance on se rencontre autrement qu’à travers les réseaux sociaux et autres stupidités auxquelles on adhère en masse –votre serviteur y compris (mais lui, ça n’est pas pareil)– les sujets que nous abordons sont d’une toute autre portée, d’un tout autre intérêt et d’une profondeur qui nous laissent sans voie voix, cois et pantois. Si : sans voie aussi. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, écrits libres, humour, les autres, quotidien, savoir-vivre, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire