Archives par mot-clef : biens de consommation

Du peu d’intérêt qu’il y a à être pauvre

Ce n’est pas rentable d’être pauvre, malgré la commisération et la pitié dont on peut faire l’objet, ce qui, question intérêts, ne pisse pas loin.
S’ils savaient ça, les pauvres économiseraient pour s’acheter des préservatifs afin d’éviter d’engendrer de futurs pauvres. Naître pauvre permet au moins d’avoir une certitude dans la vie : le rester. Et tant mieux pour les riches. Plus une autre, celle d’avoir moins longtemps à supporter leur condition, puisqu’ils vivent moins longtemps.
Une vision brute de décoffrage et un tantinet dérangeante sur la pauvreté. Qui demande de ne pas être trop regardant et de lire (aussi) entre les lignes. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans économie, condition sociale, enfants, pauvreté, revenus, richesse, société | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Encore une naissance. De trop ?

Se rendre compte qu’on est mort, et que c’est vrai, pour preuve les larmes qui nous dégoulinent dessus en même temps que la bave de quelques envieux –généralement des vieillards acerbes qui aimeraient être à notre place, mais ne le méritent pas– , ça n’est déjà pas de la tarte, mais c’est deux fois rien, ce qui ne fait pas grand chose, par rapport à se rendre compte qu’on vit, et ce, pour la bonne raison qu’on vient de naître. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, écrits libres, folie, identité, littérature, logorrhée, philosophie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire