Fillon ou Copé, Bordeaux ou Côtes-du-Rhône : lutte sans merci

« Germaiiiiiine…» , que je gueule à cause que si je gueule pas elle y entend point. « C’est quoi qu’ils ont dit, au Jité ? »
— Qu’Alain Juppé, le médiator, i veut plus en entendre parler, que les deux zozos ils finissent par lui foutre des boutons que ça le fait gratter méchant. Le Juppé, i laisse tomber. Que le Copé et le Fillon se démerdent.
— J’te dirai, faut-i qu’i soit con pour y avoir accepté. À moins que c’était pour se placer. Avec le merdeux que la moutarde lui est montée au nez et l’autre qui fait plus faux derche qu’un Rosbif, c’était couru d’avance que ça capoterait. Tu me diras, Juppé, j’veux pas dire, mais question équité, y’a peut-être mieux comme bourrin.
— Moi je l’aime bien, le Juppé, pis être le maire de Bordeaux, c’est pas rien. Chaban, c’était pas rien…
— T’as raison, le Bordeaux, c’est pas rien, et si fallait être maire, je préfèrerais y être à Bordeaux qu’à Meaux.
— Ou qu’à Neuilly.
— Encore que Neuilly, y’a pire. Comme Sablé, dans la Sarthe, qu’un pays sans pinard, c’est pas un pays. Tu te fais quoi comme relation dans un bled pareil ? Sarkozy, il aurait été maire de ce patelin, c’est pas hier le jour d’avant qu’il eut fait président. L’autre Sablet, je dis pas, avec leur pinard que même le Bordeaux faut qu’il fasse gaffe.
— Le pinard, à Neuilly, je sais point trop s’ils y en font ou s’ils y en ont eu fait, mais i doivent bien en faire quand même, à cause que les pots de vin, c’est quand même pas avec de la flotte qu’on les remplit… Ça nous dit toujours pas qui c’est qui va gagner à l’UMP.
— Moi, à choisir entre l’un et l’autre, le Bordeaux ou le Côtes-du-Rhône Villages, tout bien réfléchi, c’est pas si facile. On mange quoi ce midi ?
— Lapin moutarde. Avec juste d’olives c’qu’i faut. Des vertes, les olives. Un garenne, pas un handicapé. Leur UMP, ça serait pas le Cht’iot qu’aurait semé la zizanie entre les deux zozos ?
— Ben ma Germaine, que j’te dise, ça me simplifie pas les choses. Ta moutarde, c’est de la Dijon ou de la Meaux ? Et les olives ? Le Bordeaux, c’est pas que je suis contre, mais un petit Côtes, t’es jamais déçu.
Le Sarko qu’aurait manigancé tout ça ? Ainsi font font font les petites marionnettes, jusqu’à Juppé qu’il aurait manipulé ? C’est pas con, ma Germaine, c’est pas tant con.
Bon : Bordeaux ou Côtes-du-Rhône ?
— Tu sais quoi ? Tu débouches les deux, et on n’en parle plus.
— Ah nom d’un p’tit bonhomme, ça c’est de la médiation, ma Germaine.
.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, humour, politique, économie, société, UMP, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fillon ou Copé, Bordeaux ou Côtes-du-Rhône : lutte sans merci

  1. Oh my goodness! an amazing article dude. Thanks Nevertheless I’m experiencing situation with ur rss . Don? know why Unable to subscribe to it. Is there anybody getting identical rss problem? Anybody who knows kindly respond. Thnkx

  2. wozali dit :

    EXCELLENT !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s