Lutte contre la récession économique et manifestations

Patacloc patacloc brodequinent mes godasses en tapant le pavé de la rue du Commerce, une rue commerçante, comme son nom l’indique, cependant moins qu’elle ne l’était à l’époque des Trente glorieuses. Les boutiques, je les connais pratiquement toutes, du moins celles où je pense trouver mon bonheur. Je devrais plutôt dire que je les connaissais, car depuis les années 30, pas mal de choses ont changé et, soit nombre de gérants ont pris leur retraite, soit ils ont passé l’arme à gauche, ce qui est un comble et une trahison pour des petits capitalistes. Quand la grande dépression avait traversé l’Atlantique pour gagner l’Europe, la conquérir, la mettre à genoux –ce qui favorisa l’arrivée au pouvoir du Parti National Socialiste Ouvrier Allemand–, c’est là, chez un marchand de toutes choses en tout genre que j’avais finalement trouvé l’article rare sans lequel me refaire une santé financière eut été une gageure.
J’ai fait plus de vingt boutiques, sans trouver chaussure à mon pied, mais ce n’est pas parce que mes emplettes n’ont rien donné jusqu’à présent que je desespère. De toute façon, si je veux survivre comme j’avais réussi à le faire dans les années 30, je n’ai pas le choix.
 La Brokante de Germaine. J’entre. Gling, chante un mauvais carillon. Mon «Y’a quelqu’un ? » ne reste pas sans réponse. « Foilà, foilà. Y’a quelqu’un, ja », entends-je, suivi de pataclocs pantouflards. Un papy, mêche sur le front quelque peu dégarni et moustache lustrée s’avance, digne dans son costume impeccable vert de gris.

Was willst du ? Z’est bourguoi ?
— Ce serait pour un attrape-couillon.
Ach, ein addrabe-gouillon. Ja, ja. Tout débend du motèle vous cherchez, mein Herr. Ardigle très rare, bas très gourant, mais très demanté.
— Peu me chaut le modèle, même d’occasion, il y a urgence.
Ach, l’oggasion qui fait le larron, ah ah ah. Ach so, heili heilo. J’ai anzien modèle 29-32, rectifié 1936, gomme neuf. Modell 29-32, 1936 behoben. Freudin Angela en a fait acheter bour peuble allemand, afin copier. On ne zé jamais. Germaine, bringt das Modell 32-36, bitte. Es ist im Keller, mit Gewehren.

Pendant qu’il envoie sa bonne femme décatie chercher l’attrape-couillon à la cave, il m’explique ce que je sais, à savoir la récession, qu’il va bien falloir se débrouiller pour s’en sortir, continuer à se goinfrer et à consommer les saloperies dont on a nul besoin. Et pour ce faire, rien de mieux qu’un bon attrape-couillon. Lui-même s’en est mis un de côté.
Le modèle qu’il me sort de derrière les faisceaux fascines fagots est, à l’électronique près, le même que celui que j’avais acheté en 31. Un parfait piège à cons qui devrait me permettre arnaques en tous genres, crapuleries, entubages, filouteries et autres escroqueries. Les périodes de récession présentent l’avantage de faire fleurir les bonnes poires, de révéler les gogos, de faire prendre des vessies pour des lanternes aux naïfs qui vivent de soupe et d’espérance ainsi qu’aux doux rêveurs qui croient les démocraties vertueuses.

Je paie rubis sur l’ongle. En Marks or. 
L’outil emballé, je me retrouve sur le trottoir. « Non à la récession ! Non à la récession ! » gueulent des clampins qui manifestent contre le chômage, contre la vie chère, contre le gouvernement, contre l’Europe, contre les banquiers, contre le capital, contre tout ce pourquoi ils ne sont pas pour. 
« Des futurs clients », me dis-je réjoui en regardant défiler le troupeau ces braves gens. 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, écrits libres, consommation, international, nouvelles du monde, politique, économie, société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s