Faut-il taxer davantage les riches ?

Les riches, c’est-i qu’i doivent-ils être plus taxés ? Les autres riches, oui, mais moi, tu rigoles. Ah ça, pas question, nom ti dieu ! Et pis quoi ?
D’accord, je suis plein aux as, et aussi bourré comme une huître à cause que j’arrête pas d’arroser à cause qu’i fait chaud, mais aussi à cause que j’ai gagné quèques mignonnets fifrelins au loto, mais ça s’est pas fait tout seul, ah non.

J’ai nonante-huit ans, mon gars, et tranquille autant de misère ou pas loin, que le Kiravi, même si c’est pas ma tasse de thé, j’en ai plus bu que du thé, et j’te dis pas pour la Villageoise. Faut voir aussi, mais ch’sais pas si tu peux y voir si t’es pas un gars de par ici, faut voir et faut y dire que la terre, c’est plus bas que c’qu’on croit. Faut te la remuer, te la s’couer, te la piocher, te la biner, te la sarcler, te la labourer plus profond que l’épouse, même que c’est pas qu’une seule fois qu’elle a failli voir par ailleurs si j’y étais, chez le voisin, c’t’engeance de cul-terreux que j’préfère rien en dire tant qu’i y’aurait à en dire, mais j’aime autant me taire.
Le thé, j’ai rien contre, remarque, mais quand même, c’est pas pour te vexer, mais faut être de la ville pour y boire, c’machin. Sûr que tu dois en boire. Qu’en plus, paraît que c’est anglais. Ch’t’en foutrais !

Quatre-vingts printemps et des brequilles j’ai attendu. Au Kiravi, oui monsieur, et jusqu’au château La Pompe un jour, mon gars. Demande à la Germaine si t’y crois pas. Alors aujourd’hui, va pas tâcher moyen de m’y faire réabonner, que j’ai même plus la carte avec les points que ça f’sait avec les timbres qu’on collait dessus, une gratuite toutes les 20 bouteilles. Étoilées, consignées, les bouteilles. Remarque, c’est déjà ça, et c’est pas tant rien. Le Château La Pompe, qu’i disent. Ch’t’en foutrais un coup de pompe dans le cul, que le gars, i s’rait bouché, mais c’est pas l’bouchon que ça sentirait, tu peux m’croire. Le fumier, j’y tasse bien assez avec les sabots, ça le chauffe, comme qui dirait dans le dedans, que les gaz i peuvent pas sortir, t’imagines, alors ça monte. C’est c’qu’il y’a de mieux, tu peux m’croire. Bon, d’accord, ça sent pas la rose, mais faut c’qu’i faut,hein ! Pis maintenant, pour les coups de pied au cul, c’est qu’c’est plus la même question souplesse, à part devant. Mais attention, hein, faut pas y épandre n’importe comment et n’importe quand et sur n’importe quoi.

100 francs tous les vendredis, oui môssieur, les dernières années avant leur connerie d’euro, tu parles. T’es d’la ville, fais l’calcul, c’est vite fait quand on a des études, hein ! Avant, c’était pareil, mais on disait pas 100 francs à cause des valuations, i disent, mais ça r’vient du pareil au même. Vas-y, fais l’calcul… 100 balles par semaine. Dans le temps, c’était à la loterie nationale, pas 100 balles, mais c’était du blanc bonnet et le contraire si on y compare à aujourd’hui, au loto. Alors si j’me trompe pas, ça nous fait, tiens, je fais une moyenne, on va dire 100 balles par semaine, pis après, si tu veux, tu nous mettras ça en euros. L’euro ! Tiens j’préfère me taire.
100 que multiplie 50 semaines si j’arrondis, on dit que ça fait 1 an, que multiplie 80. Cent balles par semaine sur 80 z’ans, ça nous fait… Calcules-y donc, voir si tu trouves comme moi.
400 000 balles ça nous fait, voui mon gars. 400 000 ! 70 000 euros.

J’y ai volé oui ou merde, les 70 000 euros que si ça se trouve ça fait même pas le compte exact ? Et les numéros, j’y ai volé oui ou merde ? Qui c’est qui les coche depuis l’temps, le ministre des finances ? Il les connaît les dates de naissance de la Germaine et celle qu’on s’est connus avec elle ?
Alors v’nez-y donc seulement essayer de m’piquer mon pognon. Pour sûr que vous serez bien reçus.

 .

Germaiiiiiiine ! Débouches-en donc une bonne, qu’ça m’a tout séché le corniolon. Ah, nom ti dieu, qu’ils y viennent, les salopiots, ben tiens. 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, grosse déconnante, politique, économie, quotidien, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Faut-il taxer davantage les riches ?

  1. LN23 dit :

    Un joueur comme ça, on devrait lui remettre la Médaille du mérite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s