Bachar el-Assad : un vilain garçon ?

Non mais, franchement, les Syriens (je parle de ceux qui trublionnent l’ordre de ce magnifique pays qu’est Al Jumhuriyah al Arabiyah as Suriyah et empêchent Bachar el-Assad de prier en paix), ils n’exagèreraient pas légèrement et n’en rajouteraient pas aux supposées tuiles qui leur tombent sur la tête ? De quoi se plaignent-ils ? Qu’on les laisse tomber ? Ils n’écoutent pas les infos ? Qu’Obama, Merkel et Sarkozy aient mouillé leur chemise en prenant sur eux et sur leur temps de loisir pour dénoncer la violence en Syrie ne leur suffit donc pas ?  Ils veulent quoi, à la fin, que les trois lascars se mouillent davantage, comme ils le font en Libye ? Et pour quoi faire, je vous le demande. Se faire, à juste titre, traiter de nazis par d’honnêtes citoyens à qui on ne la fait pas et qui ont tout compris ?
Et puis quoi, ça leur fait combien de morts, en Syrie ? 2000 ? 3000 ? Minable. Du temps d’Hafez, c’était quand même autre chose. Un couillu, le vieux, qui doit se retourner dans sa tombe en voyant son fiston desserrer de plusieurs crans la ceinture, sous prétexte qu’il se fait tirer les bretelles par quelques sommités moins fleuries que les tombes des naïfs qui baguenaudent sous le soleil syrien sans chapeau casque. Avec le climat et les larmes, les fleurs ne manquent pas. Rouges. Ni les vases soliflores où elles continueront à s’épanouir. Le canon d’un fusil, tu pisses dedans parce que tu n’as pas de violon, même si tu as vite fait de t’y retrouver, et fleur au fusil, c’est parti pour une nouvelle kermesse, avec feux d’artifices, stands de tir –aux pigeons– et tombola. La fête, quoi !

Le fiston est loin d’être le mauvais bougre que nous décrivent ceux qui n’ont que le mot liberté aux lèvres, concept qui leur échappe totalement, ce qui serait la règle dans les pays totalitaires d’après certains qui savent de quoi il en retourne, vu d’où ils viennent politiquement. Un peu con-con, le Bachar, qui va bien finir par perdre son froc s’il continue à relâcher la ceinture. « Relâche jamais », lui a répété le vieux. « Et fais gaffe aux sodomites : ils viennent en douce, te prennent en force et n’en ont rien à foutre du Coran, quand ça les arrange. Tu verrat verras, les porcs sont partout, pas que sur la côte ». Et l’autre benêt qui annonce le multipartisme. Par décret, d’accord, il fallait oser.
Oui, je sais, question effets d’annonce, il n’est pas le seul. Mais là, quel courage, quelle ouverture couverture ouverture. J’entends déja le doux froissement d’une djellaba qu’une main avide remonte ou le le zip affolé d’une fermeture ouverture éclair.

Le multipartisme. Sera-t-il 100% bon teint alaouite ? Il y a de fortes chances malchances,  l’heurt l’heure n’étant pas au rêve, mais au cauchemar. On n’est pas le chef de l’État, le secrétaire général du parti Baas et le chef du Front national progressiste (qui regroupe toutes les organisations politiques légales) pour s’emmerdouiller la vie en ouvrant sa porte (et le reste) à tout va. Ou alors, comme avertissait papa…
« Bon, », se dit le roi lion « le mieux que j’ai à faire c’est de créer moi-même de nouveaux partis et de placer à leur tête des têtes qui me reviennent. Des fidèles, en somme.
J’ai quoi en stock ? Momo… Peut-être pas si sûr, mais faut voir. Farouk et Najah, ça ne devrait pas poser de problèmes. Mais Momo, il a quand même le bras long, ce con. Zuhair-Masharqa, c’est pas si mal comme nom de parti. Mais pour les manifs de soutien au régime, je les entends mieux gueuler al-Sharaa, al-Sharaa, al-Sharaa, ou pourquoi pas al-Attar. Al-Attar, al-Attar, al-Attar.
Et si je faisais revenir Khaddam ? Non, je déconne. Je l’aurais tout de suite dans l’os avec tout ce qu’il sait et avec les accointances qu’il s’est concoctées en France et ailleurs. Al-Otari ? Non, les Français se foutraient de sa gueule : shoote dans la baballe. Safar ? Mmmf, ça peut prêter aussi à la rigolade.
Ça me fait combien de partis avec eux ? Six ou sept ? C’est pas assez. Quelques libéraux ? Non merci, Le printemps de Damas, ça m’a suffi. Mon multipartisme, faut que ce soit que des potes si je veux que ça dépote. Des potes ou mieux, la famille. Génial.
Les gamins, pour commencer. Un peu jeunes ? Pour le moment, oui, mais d’ici une dizaine d’années, si je tiens le coup. En voilà une sacrée ouverture en direction de la jeunesse, qui ferait fermer leurs gueules aux boutonneux. Il y aurait bien eu Bassel, mon frère… Non, il m’aurait viré. Voir du côté cousins cousines, direction les Makhlouf. Ou les Akhras, pourquoi pas ?
Justement, si je tentais le coup avec Asma, ma chérie ? On fabrique un parti de toutes pièces, elle le dirige, met dans sa poche quelques uns de ces enfoirés de sunnites qui lui tournent autour et aimeraient bien se glisser dans son plumard, et le tour est joué. Sans compter qu’avec la classe qu’elle a, je te dis pas les couleuvres qu’elle ferait avaler à ces tarés d’occidentaux. Sauf que ces abrutis de Français seraient encore capables de se foutre de sa gueule à cause de son nom.  “Asma a la crasse, Asma a la crasse, Asma a la crasse…” L’humour français… »

— C’est quoi encore ce barouf de tous les diables ?
— Des agitateurs, Président, des agitateurs. Je ferais bien tirer dans le tas, mais avec les trois zozos qui nous cassent du sucre sur le dos, j’ai pas envie de me retrouver devant le Tribunal international.
— Dis-moi si je me trompe : tu es bien au Front national progressiste ? Ton portefeuille, c’est Allah qui te l’as amené sur un plateau ? Et ton chef, c’est qui ?
— …
— Alors, boum ! Et que ça saute. La blondasse teutonne et le nain franco-hongrois, j’en fais mon affaire. Quant au nègre, va savoir s’il ne va pas se retrouver un jour sur la trajectoire d’une balle perdue. Un accident est si vite arrivé, rappelle-toi le Liban…

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, international, nouvelles du monde, Syrie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Bachar el-Assad : un vilain garçon ?

  1. Ice Bucket dit :

    Thank you for another great article. Where else could anyone get that kind of information in such a perfect way of writing? I have a presentation next week, and I am on the look for such information.

    • I do not know where you can find such information, and it’s not you sure it is effective. However, let your thoughts wander, without censoring, note what comes, let the words come, let them take you to other words, pace your sentences as if they were the words of a song, write as if you sing, play and refuse to take you seriously. And do not be afraid, if appropriate, to use simple and popular language that everyone can understand. Finally, use words that provoke emotion, sad or joyful. Good luck. sincerely

  2. Franck Waserhole dit :

    J`ai remarqué que certains poissons se comportaient comme Bachar el Assad. Ils mangent du corail (qui a bien pourtant le droit de vivre), ils se font mousser avec leurs couleurs bariolées. De manière effrontée ils vivent leur vie en pissant dans l`eau et dévorant ce qui est plus petit qu`eux. Seule la grande extinction du permien nous a délivré des espèces du genre Bachar, mais au passage elle a aussi tué tout ce qui bougeait. Au service de l`évolution Bachar préparerait il lui-même un monde débarassé des bipèdes ? En effet tout porte à croire qu`après avoir tué les sunnites,les kurdes,les salafistes,les démocrates, il restera encore les chrétiens et pour finir, comme toujours, ses propres partisans alaouites. Alors la Syrie peuplée de nouvelles espèces nous jouera « Demain les dromadaires » comme dans le livre de Clifford Simak. On se rappellera vaguement parmi ces sympathiques quadrupèdes que l`homme, autrefois,pr »tendait prendre le lait de la chamelle et s`en empifrer.
    Bachar, encore un effort pour devenir notre agent providentiel au service des camélidés.

  3. Your Article about Bachar el-Assad : un vilain garçon ? | ECRITS PAS REGARDANTS – un blog de PIERRE C.J. VAISSIERE Very good visual appeal on this website , I’d rate it 10 10.

    • Thank you for your comment.
      However I would like you to tell me a little more. Do you read French fluently? Why do you like these writings? What do you do in life? Who are you? Who are all these users who send me the same comments on almost the same posts? Who are all these users who send me the same comments on almost the same posts? Thank you.

  4. As soon as I noticed this website I went on reddit to share some of the love with them.

  5. André Naline dit :

    Mais oui c’est un gentil garçon, et vous en donnez la preuve

  6. I have been going crazy for 20 minutes trying to figure out how to subscribe to your blog’s RSS feed – just now figured out that unlike Firefox the Google Chrome browser doesn’t do blog feed subscription at all! Anyhow, subscribed now and am keen to read your future articles. Regards, Val Bynd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s