Buzz : Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, DSK, Etc.

Moi, à la place de Kadhafi, ça m’escagacerait méchant qu’un DSK me vole la vedette. Il n’y en a plus que pour lui, des grands canards calamiteux à grand tirage juqu’aux plus miteux au tirage d’un jeune éphèbe sans poil aux pattes. Le Communard Libéré (850 exemplaires), La Paimpolaise (45 ex.), Les Nouvelles d’Orléans (bilingue, 1500 ex.), Les Ardennes Affranchies (300 ex. distribués dans les maisons de retraite),  Le Journal du Jour (128 ex.), La Meuse républicaine (tirage non communiqué), La Gironde Démocratique (330 ex.), La Montagne Libérale (630 ex.) et d’autres encore ne parlent plus que de lui. Même dans la Voix de la Brêle (12 ex., dont 1 exemplaire imprimé à l’envers pour Kadhafi qui s’y est abonné) il n’y en a plus que pour lui : DSK. C’est nul. Le père Kadhafi a beau ramer comme un beau diable pour faire du buzz, il l’a plus profond qu’une soubrette en goguette, et jour après jour il perd de l’audience. Nul doute qu’il finisse par se prendre une bonne gamelle. À moins que ce petit futé se resaisisse, ce que je lui souhaite de tout cœur par pure soif de tranquillité. C’est quand même pas un abruti de Français, qu’on se demande d’ailleurs si ses origines sont pas un chouïa douteuses, qui va réduire à zéro quarante années de dur labeur, nom d’Allah !

Tu me diras, j’aurais été à la place de Moubarak, ça m’aurait vraiment pesé que ce taré de Kadhafi me remplace à la une des journaux. Ça aurait été quelques années en arrière, je ne dis pas. Il portait encore beau, mais aujourd’hui, pour trouver plus décati que lui, faut chercher loin. Je ne sais pas… au moins en Iran. Non, un peu plus loin, en Asie centrale. Il y en a qui sont pas mal, dans le genre. Ou encore mieux, en Chine. Oui, en Chine, chez les vieux croûtons communistes. Qui, question pognon, se débrouillent mieux que pas mal, et mieux que nous dans nos foutus pays arabes où des foutus semeurs de merde veulent une foutue liberté. Tiens, qu’ils aillent voir en Chine comment ça se passe. Ou en Iran.
Kadhafi ! Non mais il se prend pour qui ? Attends, mon gars, que je t’exporte quelques uns des braillards d’ici.

Et Ben Ali ? Ah, Ben Ali… Lui, ça n’a pas traîné. L’idiot ! au lieu d’accepter tout bonnement la flicaille et le savoir faire de la France, pays de liberté égalité fraternité, fille aînée de l’Église, non mais ! Le merdier, c’est quand même un peu lui qui en est responsable. Moi, j’aurais été Ben Ali, je t’aurais tiré dans le tas, et on aurait bien vu. Au lieu de ça, voilà qu’il rassemble ses petites économies, qu’il se fait le plus discret possible, et salut. Résultat des courses : plus de Ben Ali à la une. Dans aucune des unes. J’aurais été lui, le tirage de gueule que j’aurais fait… Pareil : tu mets des années à te faire une image, ça buzze fort autour de toi et parce que tu te mets à baliser plutôt que de te comporter en vrai mec, tu disparais des journaux télé, de la presse écrite et des blogs pendant qu’un Moubarak prend le relai et te remise au placard. 

Ben Laden. Tant qu’à faire, vu comme il a fini et même comme il a vécu, je veux dire en se mouillant quasiment par contumace, sauf la dernière fois, j’aime autant ne pas me mettre à sa place. Se faire la belle pour finir à la baille… Tu m’étonnes, avec un nom pareil ! Ça avait pas mal buzzé pour lui, mais avec des hauts, des bas et des très bas depuis qu’ils s’est retrouvé sous le niveau de la mer. Exit Oussama dont, au fil des jours, le nom et l’image ont déserté les JT avant même que DSK ne pointe le bout de son… nez.

Moi, je serais un DSK, mais il y a peu de chances, à cause d’une conscience élevée, d’une morale forte, d’un surmoi costaud, d’un ego plutôt modeste, d’une peur terrible d’être traîné devant un tribunal pour des actes que j’estime être répréhensibles,  et aussi et surtout parce que je n’ai ni pouvoir ni argent… Sans compter que si aux entraînements j’ai de bons résultats, au moment de passer les épreuves en live, ça n’est pas la même, conséquence d’un manque de confiance en moi qui présente cependant l’intérêt de me maintenir hors les murs d’une prison. Je serais un DSK, je me serais satisfait des quand même assez nombreuses premières pages qui parlent de moi. Et des nanas que je me lève sans avoir à lever le doigt, le petit. Je sais, on en veut toujours plus, et ça doit être pour ça qu’il a fait ce qu’il a fait. Dont d’ailleurs je ne sais rien, ce qui n’est pas si grave. Quoiqu’il en soit il s’est arrangé pour ravir la vedette à tout le monde, y compris aux centrales nucléaires, à la sécheresse en France, aux ridicules procès politicards de notre joli pays, quand même moins bandants excitants électrisants roboratifs que ceux touchant aux mœurs dépravées et mettant en cause des prévenus dont la lubricité se lit sur leur visage au profil si caractéristique… bref, à nombre d’événements qui auraient bien mérité autre chose qu’une page autant intérieure que secondaire ou que de vagues entrefilets. Le buzz, il le fait, pour sûr ! Doit être content avec une telle consécration. Bien sûr, ce genre de célébrité a un prix.
Par contre, je serais Kadhafi, la gueule que je ferais… Bon, c’est vrai, il n’a pas dit son dernier mot, le colon… D’ici qu’on lève un lièvre bien salace, du genre films pornos comme ceux dénichés dans la modeste demeure de Ben Laden. 

Alors, après les uns et les autres qui nous aurons bien “amusés”, qu’aurons-nous demain à nous mettre sous la dent, qui fasse rejoindre dans la fosse de l’oubli ce qui nous aura surpris (tu parles !), agacés, transis, énervés, distraits, remplis (de vide ?), et parfois rendus malades ?
S’agira-t-il de l’affaire (la belle affaire !) EADS-Clearstream (ô, l’onde si pure) ? Du Médiator et sa frappe délicate sur des cordes trop sensibles ? Du marmouset de la célébrissime madame Machin, nouvelle sans laquelle la mère de famille qui ne peut nourrir ses enfants décemment ne pourrait fermer l’oeil ? Des gaz de schiste bitumineux, folie énergétique, climatique, écologique et économique ? Des cancers généreusement offerts par les industries alimentaires ? Des plastocs tueurs et du continent décharge qu’ils font émerger de l’océan ? De l’assassin du VIIIe qui a décimé sa famille, son ex- belle doche qu’il jugeait trop moche et s’est remis en chasse pour faire une intervention de chirurgie esthétique sur sa nouvelle ? De la petite culotte de Lady completly Gaga ? Des dessous de la guerre contre des Talibans, de leurs dessous à eux pas toujours très clairs et de leur foie que leur foi dévoyée n’a pas réussi à protéger d’une hépatite vicelarde ? Du terrorisme d’état et des magouilles monstrueuses en Chine ? De l’explosion catastrophique de Yellowstone ? Du tsunami des Açores qui a ravagé New York ? Du scandale des sex-toys qui s’avéreront n’être que de vulgaires cactus mal recyclés ? Des faramineux détournements de fonds de hauts responsables d’une grande ONG (en train de se bagarrer entre eux pour savoir qui aura la primeur des infos) ? Des millions de pauvres hères qu’un climat rendu fou poussera aux invasions pour pouvoir survivre ? Des prises de bec au PS et de la veste ramassée à des élections dont l’importance paraîtra bien vaine aux yeux du moribond rendant son dernier souffle. Le moribond qui peut être n’importe lequel de nous. 

Oui, quelle divine manne nous sera offerte demain, qui fasse les gros titres et le big buzz ? Grâce au téléphone arabe, et sans même ouvrir ni journal, ni radio, ni télé, vous le saurez la semaine prochaine. Mais ce qui est sûr et certain, c’est que rien ne peut faire éternellement le buzz.
Alors pour égayer soirées entre amis et discussions de comptoir, attendons avec ferveur que viennent scandales atterrants, catastrophes humanitaires, cataclysmes effroyables et toutes gâteries qui feront le buzz avant d’être fourguées dans les tiroirs de l’oubli.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, humour, médias, télévision, société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Buzz : Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, DSK, Etc.

  1. Strauss-Kahn peut rebondir. Voyez ce que le passé nous révèle. Childéric Ier naquit en 440 à Westphalie et mourut le 2- décembre 481 dans la bonne ville de Tournai. D’après les témoignages et les écrits de l’époque, il était le plus bel homme de l’Occident et le plus grand coureur de femmes de la nation franque. Ces innombrables liaisons amoureuses et ses pulsions sexuelles lui valurent d’être chassé du trône par la ligue des maris trompés et des pères déshonorés. Obligé de fuir en Germanie, il fut recueilli par son ami le roi de Thuringe dont il séduisit la femme Basine. Cet outrage ne lui coûta pas sa tête ni son honneur. au contraire. Par un caprice du destin ou l’un de ces retournements dont l’histoire a le secret, il fut rappelé par les Francs à Tournai où il reprit le pouvoir. Basine l’ayant accompagné, il l’épousa au grand scandale des seigneurs qui réclamèrent en vain le respect des droits sacrés du mariage et des lois inviolables de l’amitié. Childéric ne renia pas Basine malgré les violentes oppositions, et de cette union sacrilège naquit le futur Clovis Ier qui bouleversa toute notre histoire par ses conquêtes et sa conversion au christianisme. Dominique Strauss-Kahn n’a peut-être plus la force d’entrer dans la course au pouvoir et j’y vois un bienfait pour lui et sa famille. Qu’il laisse donc s’entredéchirer ces hommes et ces femmes politiques qui , derrière les voiles pudiques de la Démocratie, vampirisent nos sociétés. Ces profiteurs, ces affairistes, ces prévaricateurs, ces menteurs élévés au lait de l’hypocrisie seront bientôt balayés, j’en ai la profonde conviction. A vous de jouer internautes!
    Jean-Michel Thibaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s