Qui est Dieu ?

Sans vouloir le vexer, Dieu est un âne. Pour preuve : ses oreilles immenses avec lesquelles rien ne lui échappe, qui touchent la périphérie de l’incommensurable sphère de baudruche qu’est l’univers. Incommensurable parce qu’on n’a pas l’instrument de mesure adéquat qui permette d’en prendre toute la mesure.
Dieu est un lynx, avec ses yeux perçants qui traversent les nuages, le toit des maisons, les terrasses si elles n’ont pas de toit, et même les blindages les plus épais.
Dieu est un coq, qui fait cocorico tous les dimanches, et parfois pire, dans les églises, par la voix du curé ou ailleurs, et un autre jour par celle du rabbin dans son temple, de l’imam dans sa barbe, ou de je ne sais quel autre grand prêtre dans son porte-voix ou son micro japonais ou chinois. Plus rarement coréen.
Dieu est un aigle, qui de son aire supérieure voit tout et dit aux hommes où se cachent les proies qui feront leurs repas.
Dieu est un éléphant dans un magasin de porcelaine, car il est grand, si grand, qu’il ne peut s’empêcher de bousculer, renverser et faire tomber sur le carrelage les jolis vases made in China, décorés main, que des gens aimeraient acheter pour que d’autres y mettent des fleurs. Mais les vases se brisent, et c’est pour cela qu’on n’a jamais le vase qu’il faut lorsque quelqu’un de gentil ou intéressé nous offre des fleurs.
Dieu est grand, on vient de le dire. C’est peut-être aussi une raison pour laquelle on ne le peut voir. Quand bien même on l’inviterait, il ne pourrait entrer dans nos modestes demeures, à cause de la hauteur des plafonds, et surtout des portes. Cependant quelques très Grands de ce monde -ceux qui portent une majuscule que pouvoir ou argent leur ont conférée– se targuent de recevoir Dieu dans leurs palais résidentiels, souvent présidentiels, dont la hauteur des plafonds est proportionnelle à leur stature. Les Grands de ce monde dont la taille est inférieure à la moyenne humaine portent des chaussures compensées, tandis que ceux dont la taille est de loin inférieure à la précédente utilisent des échasses, ce qui leur donne une silhouette pour le moins surprenante.
Dieu a une drôle de tête en forme de point d’interrogation. Il est interrogation, et l’étant, jamais il ne répond, répondre n’étant pas sa spécialité.
Dieu est d’une grande discrétion, et la seule façon de le voir est de le représenter ou seulement se le représenter, pour certains. Du coup, et parce que personne ne fait les dessins sur le papier ou dans la tête de la même façon, Dieu est protéiforme. Re du coup, parpaillots, papistes, esséniens, chiites, sunnites, soufis, orthodoxes, juifs et autres ostrogoths d’ici et d’ailleurs s’étripent comme des sales gosses, chacun affirmant que le seul vrai Dieu étiqueté du label SGDG (Sous Garantie du Gouvernement) NC (norme catholique), CE (Communauté Eucharistique), NH (normalisé Hallal), chacun avec ses propres normes et labels… est le sien, point. On ne revient pas là-dessus.
Dieu est un fieffé coquin qui fait dire aux uns et aux autres un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… n’importe quoi.
Contrairement à des jaloux qui affirment que Dieu n’a pas de barbe, parce qu’eux en sont démunis –sauf les imams–, Dieu en a une, fort longue, fort poilue, fort drue et fort épaisse. Peut-être est-ce là une des raisons pour laquelle on ne comprend pas toujours très bien ce qu’il nous raconte, ceci étant pire encore s’il parle dedans alors qu’il est bougon.
À en croire ce qu’on entend et ce qu’on voit, Dieu est un usurpateur d’identités. Il change de nom comme on change de chemise, de date de naissance tout pareil, et même de langue. Ceci dit, Dieu ne porte pas de chemise.
Dieu est quand même un sacré drôle de coco, comme disent certains communistes. Pas autant que son fils et ses idées bizarres d’amour, de partage et de fraternité, mais quand même.
Parce qu’il ne dort jamais, Dieu est un mauvais coucheur, d’où ses colères du tonnerre dont la cause n’est absolument pas une quelconque constipation. En effet Dieu ne se nourrit que du bout de ses lèvres qui préfèrent distiller la parole divine qu’avaler des denrées même pas bio, bourrées de pesticides et d’antibiotiques. Ce qui ne l’empêche pas de picorer de menues et divines nourritures lors des rares réceptions où, invité d’honneur, son comportement de mâle gallinacé le fait parfois passer pour quelqu’un d’orgueilleux. On le serait à moins.
Les dessins, sculptures, peintures et photos de Lui –Dieu, pas le Magazine– qui le représentent assis sur un trône sont ridicules autant que déplacées, d’autant que ce n’est pas avec ce qu’il mange… Non mais ! Dieu toujours se tient debout, dans sa majesté, aucune flatulence déplacée ne venant faire de l’ombre à son divin souffle.

Dieu est jaloux des autres dieux, surtout de ceux des Olympe et autre Walhalla des pays du sud, du nord, de l’est et de l’ouest. Raison pour laquelle il a commandité leur disparition confiée à quelques nervis aussi peu recommandables que le sont les terroristes. Armés de sabres, goupillons, lourdes croix aux formes multiples, pieux, bûchers portatifs, brouettes remplies de vulgaires pierres ou de pavés en granit –taillés pour l’occasion avec des angles le moins obtus possible–, cordes et Livre ou Table des Lois en main, voilà les rédempteurs parcourant les chemins en chantant à tue-tête ses louanges.
Sauf dans les musées, dans les parcs et dans les églises, Dieu n’est pas de marbre, quoique personne, non, personne ne l’ait engendré. D’où l’incommensurable sentiment de solitude qui l’habite et qui habiterait quiconque n’aurait pour seul géniteur que soi-même.
Dieu ne porte jamais de vêtements de marque, ni d’autres, d’ailleurs. Il vit nu, vêtu de sa seule barbe, ce qui ne facilite pas les représentations que s’en font les hommes, question attributs sexuels. C’est pourtant simple : Dieu –celui des chrétiens– est masculin en même temps que féminin. Preuve en est le fils qu’il a eu. Avec personne. 

S’il n’est pas un timide maladif, Dieu est un planqué impossible à dénicher. Au point que si on ne l’avait pas inventé on pourrait se demander s’il existe vraiment.
Ce qui est sûr et certain, c’est que Dieu n’est pas et n’a jamais été un fumeur de Havane. Jusqu’à présent et jusqu’à preuve du contraire, jamais le moindre divin mégot n’a été trouvé, récolté et par conséquent mis en châsse. Personne n’a pu et ne peut s’enorgueillir d’en posséder ne serait-ce qu’un malheureux bout et d’en tirer cupidement profit en l’offrant à la vue de quelque esbaudi, par ma foi bien crédule, moyennant une obole proprement extorquée, sous prétexte de participation aux frais. Serge Gainsbourg était donc un affabulateur, et la présence de cumulo-nimbus dans le ciel est due à bien autre chose qu’une divine tabagie divine. Mais cela est une tout autre histoire.
Que nous aborderons sans doute si des vents contraires ne nous poussent pas au large.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans grosse déconnante, impiété, religions, idéologies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Qui est Dieu ?

  1. dre bi wozali dit :

    Si ça c’est pas un signe divin !!!
    figures toi que l’autre jour je me trouvais za une réunion et j’entends quelque chose de la bouche d’un croyant qui dit à peu près ceci : « Dieu est là-haut, et il ne peut pas descendre ici-bas pour nous aider à faire notre travail de lutte contre l’injustice et pour la réconciliation. C’est donc à nous les humains de le faire.
    Depuis, cette petite phrase banale ne cesse de trotter dans ma tête… non pas qu’il s’agisse d’un scoop, mais on ne cesse d’invoquer Dieu s’agissant de réconciliation ici-bas, et c’est la 1ère fois que j’entends d’un croyant que Dieu ne peut rien faire pour nous humains. C’est la 1ère fois que j’entends que le Dieu réconciliateur ne peut rien faire pour nous humains. Et c’est vrai, sinon, depuis le temps, ça se saurait.
    Pardon pour ma naïveté, mais c’est peut-être un bon début.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s