Coup de grisou et sauvetage à Houille-les-Mines (Egypte)

victime d'un coup de grisou

la victime, avant l'intervention des secours

 

Suite au coup de grisou survenu comme indiqué dans notre presse locale une semaine après qu’il se soit produit, annonce tardive mais banale en soi, le Journal d’Houille n’étant pas d’une réactivité à proprement parler fulgurante, nous apprenons que le jeune mineur le restera définitivement, les sauveteurs n’ayant pu le dégager à temps. Ce qu’on comprend aisément si l’on se rappelle que le capitaine des pompiers n’est autre que le directeur du journal d’Houille lui-même et en personne. Interrogé sur l’intervention qu’il a pratiquée sur le malheureux qui venait juste d’avoir 14 ans, le chirurgien s’est montré rassurant quant à l’état de la jambe gauche, le seul élément corporel qui lui ait semblé valoir le coup d’être ramené auprès des siens.

La foule nombreuse qui s’était massée à l’entrée du puit N° 1, le bien nommé car le seul, a acclamé les sauveteurs lorsque ceux-ci les yeux battus la mine triste et les joues blêmes, quoique maculées de poussière de charbon, lorsque ceux-ci, disions-nous, débouchant tels des ombres revenant de l’enfer ont fièrement brandi la jambe qu’ils étaient parvenus à sauver. Et c’est la liesse qui s’est déchaînée telle une chienne en chaleur dont on aurait défait la laisse lorsque le dernier pompier-sauveteur est apparu tenant à bout de bras, comme il l’aurait fait d’un trophée, une bouteille de vin vieux que le Dieu de miséricorde a épargnée en la sauvant de l’effondrement minier consécutif, comme nous l’avait appris le Journal d’Houille, au coup de grisou. Bouteille qui sera détruite, comme le veut la tradition et suivant les préceptes de la Ligue de bonne moralité et de prévention des accidents.

Présentée à la veuve du jeune mineur (pour pouvoir se marier celui-ci s’était vu accorder une dispense par le procureur de la République, un intime du directeur du journal local, également propriétaire de la mine) qui n’a pas manqué de congratuler le chirurgien pour son intervention réalisée dans de si périlleuses conditions, la jambe a ensuite été hospitalisée. Le pronostic vital n’est pas avancé.

Remercions au passage notre dessinateur qui a gagné le fond de mine afin d’immortaliser le déroulement des opérations de sauvetage et leur heureux aboutissement.

 

victime d'un coup de grisou ou d'une intervention chirurgicale ?

la malheureuse victime, après l'intervention des secours

 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans affaires, commerce, activités, allégorie, international, nouvelles du monde, rumeurs, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Coup de grisou et sauvetage à Houille-les-Mines (Egypte)

  1. Tommy Lobo dit :

    A priori vous vous y connaissez en décapage. J’ai un four encrassé, vous auriez une combine? Qui a récupéré la bouteille de rouge? Les sauveteurs ont ils été décorés?
    Question subsidiaire, à quoi vous marchez, parce que ce que vous écrivez est quand même particulier. N’arrétez surtout pas et merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s