Noël, nouvel an, vœux et solitude

Dame Solitude doit se frotter les mains. Déjà dans ma rubrique Courrier du cœur de mon magazine de recettes de mieux vivre “La Vie c’est pas de la Tarte”, combien de lecteurs, plus encore lectrices, m’ont adressé de lettres déchirantes pour leurs fêtes de Noël passées en solitaires, toutes ayant rejoint la corbeille à papier, ce qui se comprend aisément.
Ces lettres poignantes exprimant à quel point la solitude est plus mordante qu’un Rottweiler battu et affamé par un maître pervers, je pensais qu’elles avaient fait le plein et que jamais je n’en recevrais davantage. Grossière erreur, car c’était sans compter sur la Saint Sylvestre et sa nuit festive qui laisse sur le carreau des milliers d’âmes en peine, perdues dans cet océan de turpitudes où la mer se nomme ennui lorsqu’elle est étale, la houle boule au ventre, les phares abstinence, les escales déception, le ports d’ancrage cimetière. Mais le pire est à venir avec ces journées qui s’éternisent sans facteur à l’horizon ou, pire, lorsqu’entrant dans le hall de l’immeuble il glisse cartes et lettres de voeux dans chaque boîte aux lettres, sauf une : la nôtre. Plus exactement la vôtre, car la mienne en est bourrée, je vous l’ai dit, le courrier des lectrices. Expéditrices solitaires, abandonnées des leurs, victimes des leurres et autres couleuvres qu’ils leur ont fait avaler – je ne m’étendrai pas là-dessus. Lectrices, mais parfois lecteurs qui, après s’être épanchés sur leur triste sort ne manquent pas de me présenter leurs voeux si souvent remplis d’émotion que je ne peux m’empêcher de verser une larme puis de m’en verser une autre pour me requinquer.

Que faire de tout ce courrier auquel je n’ai certes pas les moyens, notamment financiers, de répondre. À ce propos, je me permets de vous suggérer, dans le cas où vous souhaiteriez une réponse ou des voeux, puisque c’est la période, de joindre un chèque même substantiel libellé à mon nom. On peut partir sur la base d’un Euros pour une réponse d’une dizaine de mots, avec une majoration de 20% pour des mots à portée exclusivement positive. Un devis peut être établi pour entente préalable, par téléphone, à raison de 1,25€ la minute.
Oui, que faire de ces adorables quoi que déprimantes lettres et de ces gentils vœux s’ils ne sont pas accompagnés d’une demande de réponse, soit parce que leurs auteurs sont si desespérés qu’il n’y a plus d’espoir, soit parce qu’ils se comportent comme des rats (ce qui justifie leur solitude), soit parce que l’image négative qu’ils ont d’eux leur fait penser que, ne valant pas un pet de lapin, ils n’ont aucune raison d’espérer qu’on leur donne l’heure, soit encore parce qu’ayant dépensé leurs derniers sous pour m’écrire ils ne peuvent joindre un timbre pour la réponse.

Les indigents existent, je le sais pour l’avoir été moi-même tout un après-midi après qu’on m’eut dérobé mon portefeuille et ma montre Cartier, ce qui m’avait privé d’un déjeuner au Meurice. Ils existent, m’écrivent des lettres bouleversantes, n’oublient jamais de m’adresser leurs vœux. Mais je sais ne rien pouvoir attendre d’eux, pas même la moitié du moindre timbre au tarif en vigueur. Pourtant, et prenant sur moi alors que je suis sollicité de toutes parts, j’ai décidé de leur adresser des vœux. Pas de ceux que j’aurais adroitement rédigés de ma propre main, n’en ayant pas le loisir, mais ceux rédigés de leur propre main. En prenant à mon compte papier, enveloppe, usure du matériel, frais d’expédition et autres charges.

«Et si jamais l’un d’eux recevait les voeux qu’il vous a adressés ?» vous entends-je m’objecter. Rien de bien grave en cela, car vous le savez tout autant que moi : les vœux que nous souhaitons aux uns et aux autres ne sont jamais que ceux que nous aimerions qu’ils nous souhaitent. Et toc !
Et l’essentiel n’est-il pas que, pour une fois, ces solitaires se voient souhaiter des vœux ou recevoir une gentille lettre ?

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans humour, Noël, nouvelles, contes, relation aux autres, relations, société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Noël, nouvel an, vœux et solitude

  1. Charles Joseph dit :

    J’ai reçu tout un tas de voeux avec des cartes réutilisables. Je vous les cède gratuitement. Appelez-moi si vous êtes intéressé. 2€50 la minute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s