Chrétiens, juifs, musulmans et duconslajoie

Ma religion n’a pas de nom. Pan, Bacchus et Poilok sont mes dieux. En tant que croyant je les honore et j’obéis à leur loi, comme d’autres le font avec leurs dieux à eux, qu’ils soient chrétiens, musulmans, juifs ou duconslajoie. Le signe des chrétiens, c’est la croix, qui a quasiment remplacé le poisson, on comprend pourquoi. Ils en portent une, rarement en bois, mais plus souvent en or. Massif pour les plus zélés et les plus aisés. Les juifs ont jeté leur dévolu sur l’étoile de David, en or pour les moins pauvres, plus pratique à porter sur soi que la Ménorah quelque peu encombrante et réservée aux nantis qui ont du personnel pour la porter. Les musulmans, quant à eux préfèrent le vert paradisiaque qui, comme chacun le sait, est la couleur complémentaire du rouge, la couleur du sang : pas de paradis (le vert) sans la perte du sang (le rouge), donc de la vie. Ils ne sont pas obligatoirement écolos pour autant, mais rien ne leur interdit. Les duconslajoie portent leur connerie, et c’est déjà bien assez lourd. Une grosse connerie, et c’est à ça qu’on les reconnaît. Être un adepte duconslajoie n’est hélas incompatible avec aucune de ces trois religions, et c’est bien là le problème avec les intégrismes de tout poil.

Parlant ici de religion et de croyants, il s’agira bien des intégrismes et des intégristes, et plus des “églises” ou similaires et de leurs représentants que des fidèles simples, honnêtes et généreux, pour ceux qui le sont restés parce qu’ils ont fermé leurs écoutilles aux chants des sirènes de discorde et de guerres… de religions.

Le symbole le plus éminent de la religion de votre serviteur (mais faut pas exagérer) et de sa poignée de potes, triés sur le volet du bistro du coin, avec qui nous libationnons de concert pour nous mieux conserver est sans contexte la bouteille. Je veux dire la boutanche. Peu importe la couleur du contenu comme du contenant. Cependant entonnoir, clopes, préservatifs et fac-similé de la Déclaration des droits des Êtres vivants et du Droit à vivre comme on l’ouït tant qu’on emmerde personne, et des citoyens moins con(s) qu’il n’y paraît font aussi partie de la panoplie de nos objets symboliques.

Notre credo étant l’esprit libertaire, il n’existe bien évidemment pas, ce qui n’exclue en rien les règles strictes que nous bidouillons sans vergogne et dans l’allégresse lors de chaque lunaison, donc tous les 28 jours, sauf celle-ci intouchable : Tu ne réduiras au silence que ceux qui le méritent, donc ceux attirés par l’appât du gain, du pouvoir quel qu’il soit et qui prônent l’intolérance comme valeur suprême –leur dieu leur ayant soi-disant soufflé ce précepte–, ou que les dès auraient désignés, guidés par le hasard. Ce hasard qui fait qu’on naît riche ou pauvre, avec la conséquence qu’on se retrouve être riche ou pauvre ; qu’on est ouvert ou fermé, ce qui se traduit par le fait qu’on a un coeur pur et généreux ou daubé et nauséabond, attribut des intégristes.

Chaque religion a ses interdits. Généralement les uns idiots, les autres simplement stupides car d’une telle évidence qu’ils ne mériteraient même pas d’être cités, encore que… Certaines font du proxélitisme, d’autres non, du moins en apparence, ou à leur façon… discrète et perverse. Mais toutes, lorsqu’elles font appel au fondamentalisme, se réclament du bon droit, de la Vérité, au nom d’un dieu que je ne veux, ici, majusculer.

J’aimerais alors pouvoir ignorer ces religions dans ce qu’elles proposent de dogmatisme étroit, de préceptes obtus et de haine de l’autre, mais comment ignorer qui est prêt à juger, dégainer, trancher, pendre ou lapider celui qui refuse de se voir imposer des opinions ou modes de vie qui ne le concernent en rien et dont il ne veut pas. Comment ne pas réagir face à ceux qui dénient à quiconque le droit de vivre comme il l’entend, dès lors qu’il ne porte atteinte à l’intégrité de quiconque.

Alors, et au nom de ma religion et des dieux qui l’ont inspirée, pourquoi n’imposerais-je pas, moi aussi, mes opinions et mes lois ? Ainsi et à titre d’exemple serait puni par je ne sais quel ange lubrique tout infidèle, donc toute personne, qui n’observerait pas les préceptes sacrés de ma religion, préceptes que chacun peut imaginer en se référant aux symboles cités plus haut, boutanche, etc.. Exemple pour le moins foireux et d’un goût douteux, mais moins bidon qu’il ne semble si on pense à cette hypocrisie moins rare chez nombre de croyants –grenouilles de bénitier, astiqueurs de Ménorah ou d’étoile à cinq branches–, que ne le sont leur altruisme et leur bonté, et qui trouveraient peut-être leur compte à se faire infliger des punitions pour le moins teintées d’impiété.

Soyons brefs et succincts : pas plus que mes dieux ma religion n’existe, comme n’existeraient pas les factions intégristes des autres religions sans la manipulation diabolique (est diabolique ce qui sépare) de ces orgueilleux mal inspirés –inspirés en mal– qui s’érigent en grands prêtres au savoir absolu, seuls détenteurs de La Vérité, et ne sont en fait que des voyous suffisants et présomptueux qui sacrifient sur l’autel de leur ego à la mords-moi-le noeud ceux qu’ils considèrent être des impies et qui ne servent pas leurs intérêts.

Encore dans les années 70 les femmes ne pouvaient entrer dans une église que couverte d’une coiffe, souvent un foulard qu’elles portaient aussi à la ville. Ne parlons pas du short.
Mais aujourd’hui, en l’an de pas grâce 2010, de quel droit (divin ?) un gugusse se permet-il de donner Ses directives urbi et orbi(te), quant à l’usage du préservatif ? De quel droit (divin ?) d’autres se permettent-ils d’imposer le port du niquab à des jeunes filles bien obligées de se soumettre au vu des vexations ou punitions qui leur seraient infligées si elles ne le faisaient ? De telles directives leur causeraient-elles quelque secrète jouissance, quelque érection… spirituelle ?

Et de quel droit un état prétendument laïc accepte-t-il de tels égarements… liberticides ? Enfin, question subsidiaire, quel sera le montant de la note à payer ?

Imaginez un instant que nous imposions au regard effaré des badauds cet entonnoir, symbole clé de notre religion ! Franchement, ne vous sentiriez-vous pas agressé ?
Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans éthique, impiété, obscurantisme, intolérance, religions, idéologies, société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Chrétiens, juifs, musulmans et duconslajoie

  1. phare & night dit :

    Aïe, comme vous y allez ! Les gens ont quand même le droit d’avoir des croyances et elles sont tout aussi respectables que les votres. Mais je suis assez d’accord avec vous en ce qui concerne les intégristes et j’ai du mal à comprendre qu’au nom de Dieu on puisse agir comme ils le font. Par exemple je suis plutôt contre l’avortement, mais jamais je n’attaquerai quelqu’un qui est pour et qui a autant le droit que moi d’avoir ses idées, même si elles ne me plaisent pas. Je suis aussi contre le niqab car il me semble attenter à la liberté, mais je ne n’attaquerai pas une femme qui le porte, je la plaindrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s