Honte divine

Dimanche.

Je ne vais pas à la messe. Ça ne sert à rien. Avant je croyais pouvoir y rencontrer Dieu et le voir. Comme tant d’autres.

Mais Dieu se cache. Invisible. Et autrement plus que l’homme invisible. En tout cas, c’est mieux fait, même si ce ne sont que des trucages.
Dieu se cache. Pourquoi?
En tant que simple mortel, je n’ai pas trente six mille raisons de vouloir me cacher. Soit c’est parce que je joue à cache-cache, ce qui ne m’arrive pas plus de quatre cinq fois par jour, soit parce qu’on me courre après et que je n’ai pas envie qu’on me déniche (ce qui ressemble étrangement au jeu de cache-cache), soit encore parce que j’ai honte, état quasi permanent chez le même simple mortel dont je parlais, et que connaissent la plupart des gens. Hélas! nombreux sont ceux qui ont du mal à l’avouer, pour la seule et mauvaise raison qu’ils ont honte.

À mon avis, qui en vaut d’autres, si Dieu se cache, c’est qu’il a honte. Avec qui jouerait-il donc à cache-cache, je vous le demande. Le seul qui aurait pu jouer avec lui, il l’a envoyé au diable.
De quoi peut-il bien avoir honte notre bon Dieu? De ce qu’il a fait? Des êtres humains? S’il a honte de nous –honte à lui–, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même.
Ce qui est sûr, c’est qu’à voir l’humanité, il n’a pas de quoi être fier. Alors il se cache.

C’est pour cela que je ne l’ai jamais vu.
Par contre, il me parle. Comme ce dimanche.

«Anna t’aime*» m’a-t-il dit, pas très commode.

Anna? Je ne vois pas. Je regarde dans mon répertoire. Non : je n’en connais aucune.
Penser à me mettre en chasse pour en trouver une. J’ai tout l’après-midi.

* On m’a dit que ça venait du grec. Une Anna grecque, je ne vois pas! A moins qu’elle ait un deuxième prénom, Hélène, par ex. Ou Lise, mais là, je ne vois pas le rapport.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans fantaisie, fantastique, impiété, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Honte divine

  1. Ping : Améthyste épiscopale « ECRITS PAS REGARDANTS – un blog de PIERRE C.J. VAISSIERE

  2. Mgr Machin dit :

    J’ai oublié de vous dire que j’ai prévenu vos parents. J’espère qu’ils vous sermonneront.

  3. Mgr Machin dit :

    Dudule… Ca ne serait pas vous le galopin qui avait postillonné sur mon améthyste, le jour de votre confirmation? Attendez que je vous y reprenne. Vous en êtes vous confessé, au moins? Je l’espère sincèrement et prie pour vous, pauvre pêcheur.

  4. Dudule dit :

    ANNA, j’adore. Quand j’étais gamin, moi aussi j’ai dû baiser la bague de l’évèque, mais le plus drole, c’est que j’étais presque fier. Aujourd’hui je ne sais pas si ça se fait encore, mais je n’ai pas envie d’aller voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s